Prix Wilfrid Éthier

Nouvelles  |  7 décembre 2017

Trois universités – offrant le programme en sciences de l’orientation dont, Laval, Sherbrooke et UQAM – ont choisi des étudiants méritants pour recevoir un Prix Wilfrid Éthier 2017,  attribué par  l’Ordre annuellement, sur recommandation des universités. Le prix consiste à recevoir un certificat de membre laminé. De plus, l’Ordre accorde aux lauréats une dispensation de la cotisation pour deux ans. Les trois récipiendaires sont maintenant membres de l’Ordre et portent fièrement leur titre professionnel.

À l’Université Laval, la récipiendaire est Josée Gingras. Selon la lettre officielle de l’Université : « Cette stagiaire s’est démarquée au Centre d’éducation des adultes de Bellechasse en entreprenant de nouveaux projets inspirés de l’approche orientante auprès des étudiants en formation. Elle a également animé, expérimenté et évalué un projet relié au Portfolio SARCA à la CS de la Côte-du-Sud  auprès des étudiants inscrits à la formation générale. De plus, elle a reçu la Bourse De-Billy-Gravel pour l’étudiante la plus méritante en sciences de l’orientation.»

À l’Université de Sherbrooke, Marc-André Gazé a remporté ce prix, ce distinguant de son groupe par ses résultats scolaires et son engagement dans la vie étudiante et socioprofessionnelle. Le Comité d’évaluation « a tenu à souligner son implication dans plusieurs activités dont celles se rattachant à la mise en valeur des travaux de recherche des étudiants. Il s’est distingué comme auxiliaire de recherche en réalisant divers travaux de synthèse des connaissances sur l’intervention auprès des personnes immigrantes. Il a démontré un grand intérêt pour le développement de ses compétences et a été en ce sens un soutien pour ses pairs.»

À l’UQAM, Kathy Lavoie s’est nettement démarquée selon le comité d’évaluation : « En plus de compléter sa maîtrise avec le meilleur dossier académique de sa cohorte, celle-ci est parvenue à décrocher une bourse d’études, soit la bourse d’excellence de l’UQAM (la bourse FARE). Elle s’est également investie dans le bon fonctionnement de notre maîtrise en siégeant sur le comité de programme et en prenant part à un programme de tutorat par les pairs. Ceux qui ont eu la chance de la côtoyer de près ont pu apprécier son intelligence vive, sa rigueur professionnelle, son sens du devoir de même que son esprit critique.»

Et pour finir, mentionnons que ce prix Wilfrid Éthier porte le nom du fondateur, en 1941, de la 1iere école  québécoise d’orientation.

Bienvenue à tous dans l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec et toutes nos félicitations !