Lutter contre la pauvreté et l’exclusion ?

Nouvelles  |  1 octobre 2015

En partant du champ d’exercice propre aux conseillers d’orientation, et en vertu de son mandat de protection du public, l’Ordre privilégiera l’angle des besoins des personnes pour élaborer son Mémoire dans le cadre de la consultation gouvernementale visant à doter le Québec d’un plan d’action pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale qui se poursuivra jusqu’au 29 janvier 2016.  L’Ordre fera valoir notamment l’impact de l’accès aux services d’orientation sur la justice sociale. Et entre autres sur la persévérance et la réussite scolaire, sur la réduction des obstacles à la formation et à l’emploi et sur une intégration socioprofessionnelle durable.

Deux des cinq orientations contenues dans le document de consultation interpellent tout particulièrement l’OCCOQ. Mentionnons notamment l’orientation no 1, formulée comme suit : Prévenir la pauvreté et l’exclusion sociale en favorisant le développement du potentiel des personnes. Et l’orientation no 3, Favoriser l’accès à l’emploi et valoriser le travail.

Notons que du 1er août au 20 novembre 2015, 1 845 personnes ont consulté le site web de l’Ordre à la recherche d’information sur les services publics d’orientation, sans compter les 2 342 qui ont consulté le Répertoire des c.o. en pratique privée. Malheureusement, pour le public qui a de modestes moyens financiers, les services d’orientation universelles pour les 16-35 ans ont été coupés dans les Carrefours Jeunesse Emploi.