Palmarès des cégeps : un mauvais guide pour l’orientation

Nouvelles  |  21 février 2020

« Il est désolant de voir des médias promouvoir ces palmarès éducatifs qui pervertissent la philosophie politique qui a présidé à la création du réseau public d’éducation et aggravent les inégalités sociales de réussite au Québec. » Pour consulter l’article du Devoir, cliquez ici.

*** L’OCCOQ appuie, en tous points, la position exprimée par l’Association des conseillères et conseillers d’orientation du collégial – au sujet du palmarès des cégeps publié par le Journal de Montréal – dans sa lettre ouverte.

« À l’aube du 1er mars, nous suggérons fortement aux gens en processus de prise de décision de procéder à un questionnement de fond qui va bien au-delà de la consultation d’un palmarès d’institutions collégiales. Se fier uniquement sur une réputation d’institution pour orienter un choix d’études est beaucoup trop limitatif pour assurer une prise de décision éclairée. Les formules « prêtes à penser » déresponsabilisent la personne, puisqu’elles remettent entre les mains d’autorités extérieures des ancrages de motivation qui doivent se forger à l’intérieur de soi. »