Stratégie jeunesse : améliorer l’accès aux services d’orientation

Publications  |  5 octobre 2015

« Les jeunes ne constituent pas uniquement une richesse sociale et économique. Comme citoyens, ils sont appelés à la réalisation de leurs aspirations, à l’épanouissement de leurs potentialités d’hommes et de femmes. L’orientation et l’élaboration d’un projet professionnel permettent de prendre sa place dans la collectivité, tout comme l’insertion sociale est une voie de bien-être personnel« , soutient le président de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec, M. Laurent Matte, c.o. C’est dans ce champ de conciliation entre la contribution socio-économique des personnes et l’actualisation de leurs potentialités que s’élaborent les idées présentées dans le mémoire de l’Ordre.

Notamment, l’Ordre souhaite une amélioration notable de l’accès aux services d’orientation. « On se donne sans doute bonne conscience en investissant dans le développement de nombreux outils d’exploration et d’information. On se dit de cette manière qu’on a travaillé à améliorer l’orientation pour les jeunes. Pourtant, les outils existent et cela n’a pas empêché 52 % des cégépiens décrocheurs d’abandonner leurs études pour cause notamment d’absence d’objectifs de carrière », peut-on y lire. « Les sommes investies pour le développement d’outils pourraient être mises pour mieux accompagner les jeunes en mettant plus de c.o. à leur disposition dans les établissements d’enseignement et dans les carrefours jeunesse-emploi, comme l’ont mentionné de nombreux regroupements jeunesse à la rencontre du 24 septembre 2015 à Québec ».