Les exigences scolaires

//Les exigences scolaires
Les exigences scolaires 2018-09-24T07:57:15+00:00

Le programme de formation de l’école québécoise vise à :

Former au mieux tous les jeunes, dans un contexte social complexe et changeant, nécessite un réajustement constant des pratiques éducatives. Les exigences sont particulièrement élevées au deuxième cycle du secondaire où, en pleine adolescence, les jeunes entrent dans une période de transition caractérisée par une recherche plus vive d’autonomie sur les plans intellectuel, affectif et social.

Un nouveau rapport au savoir s’amorce pour eux, alors qu’ils se dirigent vers la vie adulte et, ultérieurement, vers le marché du travail.

Schéma : Le système scolaire du Québec en images (MELS)

  • il vise le développement de compétences par des élèves engagés activement dans leur démarche d’apprentissage;
  • il intègre l’ensemble des matières dans un tout harmonisé, axé sur les grandes problématiques de la vie contemporaine;
  • il rend explicite la poursuite d’apprentissages transversaux qui dépassent les frontières disciplinaires;
  • il fait appel à l’expertise professionnelle de tous les acteurs scolaires et permet des choix individuels et collectifs.
  • un parcours de formation générale;
  • un parcours de formation générale appliquée;
  • un parcours de formation axée sur l’emploi qui offre deux niveaux de formation, soit une formation préparatoire au travail ou une formation menant à l’exercice d’un métier semi-spécialisé*.

*Voir l’onglet des choix de parcours en 2e secondaire pour plus de renseignements

Depuis le 1er mai 2010, pour obtenir son diplôme d’études secondaires, l’élève doit avoir accumulé au moins 54 unités du 4e ou du 5e secondaire, dont au moins 20 unités du 5e secondaire et les unités suivantes :

  • 6 unités de langue d’enseignement du 5e secondaire
  • 4 unités de langue seconde du 5e secondaire
  • 4 unités de mathématique du 4e secondaire
  • 4 unités de science et technologie ou 6 d’applications technologiques et scientifiques du 4e secondaire
  • 4 unités d’histoire et éducation à la citoyenneté du 4e secondaire
  • 2 unités d’arts du 4e secondaire
  • 2 unités d’éthique et culture religieuse ou d’éducation physique et de la santé du 5e secondaire

À noter que les unités des programmes de la formation professionnelle conduisant à un diplôme d’études professionnelles (DEP) ou à une attestation de spécialisation professionnelle (ASP) sont pris en compte dans le cumul des 54 unités de la 4e et de la 5e secondaire. Le diplôme d’études secondaires peut également être délivré à l’élève adulte, mais ce dernier doit répondre à des exigences quelque peu différentes. Consulter le site du MEES sur la sanction pour en savoir davantage à ce sujet.

Explications du relevé des apprentissages de 5e secondaire

Voici une capsule vidéo réalisée par la Commission scolaire du Roy qui facilite la compréhension du fameux relevé des apprentissages ministériel.

Visionner la vidéo

Est admissible à un programme d’études conduisant au diplôme d’études collégiales, le titulaire du diplôme d’études secondaires qui satisfait, le cas échéant, aux conditions particulières d’admission au programme établies par le ministre.

Le ministre peut rendre obligatoires des activités de mise à niveau lorsque le titulaire du diplôme d’études secondaires n’a pas accumulé le nombre d’unités allouées par le Régime pédagogique de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire ou par le Régime pédagogique de la formation générale des adultes pour l’apprentissage des matières suivantes :

  • langue d’enseignement de 5e secondaire;
  • langue seconde de 5e secondaire;
  • mathématique de 4e secondaire;
  • science et technologie ou applications technologiques et scientifiques de 4e secondaire;
  • histoire et éducation à la citoyenneté de 4e secondaire.

Les 6 unités manquantes

De plus, pour l’admission au collégial, des assouplissements ont été introduits pour permettre à l’étudiant qui n’a pas obtenu son diplôme d’études secondaires de débuter ses études collégiales tout en complétant ses études secondaires en concomitance pendant la première session. En effet, pour se prévaloir de l’admission sous condition, il doit rester un maximum de 6 unités à cumuler pour obtenir le DES, ce qui correspond généralement à une matière, parfois à deux.

Notes importantes concernant l’admission au collégial

Le français de cinquième secondaire est une matière indispensable pour accéder à la formation collégiale dans presque tous les cégeps du Québec. L’élève qui n’a pas réussi son français de cinquième secondaire peut se voir refuser l’entrée au cégep. Aussi, il est important de savoir que l’élève doit parfois satisfaire à des conditions additionnelles d’admission pour certains programmes. Vous pouvez vous référer aux cégeps concernés ou aux tableaux présentés dans les documents du ministère suivants :

Selon la politique d’accès à l’information établie par le Comité de gestion des bulletins d’études collégiales (CGBEC), où siègent des représentants des collèges, des universités et du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, l’étudiant qui désire obtenir sa CRC doit s’adresser à son collège ou à l’université où il a déposé une demande officielle d’admission.

Par ailleurs, pour obtenir toute information générale relative à l’utilisation de la CRC dans le cadre du processus d’admission, l’étudiant doit s’adresser à l’établissement universitaire où il a déposé ou l’intention de déposer une demande d’admission.

Source : Bureau de coopération interuniversitaire

Lien intéressant de l’ACOC

L’Association des conseiller d’orientation du collégial met à la disposition du public une page très pertinente sur les études collégiales.
Visiter la page