L’intégration à l’école

//L’intégration à l’école
L’intégration à l’école 2018-11-13T11:44:34+00:00

Pour une meilleure intégration

Au Québec, certaines mesures ont été mises en place pour soutenir l’élève nouvellement arrivé dans son appropriation de la culture du milieu d’accueil, tout en prenant soin de développer ou d’entretenir chez lui une conscience de sa propre culture et d’engager un dialogue interculturel.

Lorsque l’enfant arrive à l’école, sa connaissance du français sera évaluée. Il pourrait également être évalué en mathématique et participer à une entrevue. Le parent être invité à fournir des renseignements pour aider la direction de l’école à mieux comprendre le parcours scolaire de votre enfant et à déterminer les services dont il a besoin.

But de l’évaluation

Les évaluations permettent, entre autres, de déterminer si l’enfant a besoin de services d’accueil et de soutien à l’apprentissage du français pour suivre l’enseignement dans cette langue et réussir dans toutes les matières au programme.

Classe ordinaire ou classe d’accueil

L’enfant peut recevoir ces services dans une classe ordinaire ou une classe d’accueil spécialisée, et ce, jusqu’à ce qu’il puisse suivre  normalement l’enseignement en français dans toutes les disciplines.

Source : www.education.gouv.qc.ca

Pour acquérir les bases du français et mieux s’intégrer

La classe d’accueil est un modèle d’organisation des services de soutien à l’apprentissage du français. Ces classes sont composées d’élèves provenant de différents pays et qui doivent acquérir les bases du français (à l’oral, en lecture et en écriture) afin de pouvoir poursuivre leur parcours scolaire en classe ordinaire. C’est aussi au sein de ces classes que les élèves allophones pourront amorcer leur intégration à leur nouveau milieu scolaire et social.

La classe d’accueil poursuit généralement trois buts :

  • Favoriser l’intégration linguistique de l’élève afin de l’aider à développer des compétences en français (à l’oral, en lecture et en écriture) qui lui permettront de suivre ses cours dans une classe ordinaire.
  • Favoriser l’intégration scolaire de l’élève afin de l’aider à comprendre les façons d’apprendre à l’école québécoise.
  • Favoriser l’intégration sociale de l’élève afin de l’aider à comprendre les valeurs communes de la société québécoise.

La classe d’accueil ou l’intégration en classe ordinaire au préscolaire permet à l’élève allophone d’enrichir ses connaissances et sa compréhension du monde, tout en apprenant le français. L’enseignant accompagne l’élève dans son apprentissage de la langue et dans son intégration scolaire et sociale afin que celui-ci puisse poursuivre sa formation au primaire en classe ordinaire.

La classe d’accueil est une étape importante pour faciliter le passage de l’élève à la classe ordinaire. L’élève apprendra principalement à communiquer en français et il découvrira les caractéristiques de l’école et de la société québécoise. Il développera également ses compétences dans diverses disciplines, lui permettant de poursuivre sa scolarité.

  • Communiquer en français par la lecture, l’écriture et la communication orale
    • Toutes les situations seront exploitées pour que l’élève communique en français, avec ses pairs ou les autres enfants et les adultes de l’école. Dans la classe, le français sera aussi utilisé pour les autres disciplines comme
      la mathématique, l’éducation physique ou une discipline artistique.
    • Chaque situation de communication devient une occasion pour l’élève d’apprendre le français. Celui-ci pourra compter sur du matériel adapté à ses besoins et, bien sûr, sur le soutien de son enseignant et du personnel de l’école.
  • Connaître la culture de son milieu
    • La classe d’accueil regroupe plusieurs enfants provenant d’origines diverses. Chacun apprendra à mettre en relation sa propre culture avec les différents aspects de la culture québécoise, dans un esprit d’ouverture et de respect. Il associera l’apprentissage de la langue avec
      la découverte de la culture francophone.

La classe d’accueil est une étape importante pour faciliter le passage de l’élève à la classe ordinaire. L’élève apprendra principalement à communiquer en français et il découvrira les caractéristiques de l’école et de la société québécoise. Il développera également ses compétences dans diverses disciplines, lui permettant de poursuivre sa scolarité.

  • Communiquer oralement en français
    • Rapidement, l’élève se trouve dans des situations où il doit connaître suffisamment la langue pour entrer en contact avec le monde qui l’entoure : exprimer ses besoins, comprendre des consignes et faire connaître ses opinions.
    • Il apprendra à écouter, à comprendre et à réagir à ce qu’il entend.
  • Lire et écrire
    • La langue sert à communiquer, mais aussi à apprendre. Pour faire des apprentissages dans toutes les disciplines, l’élève doit pouvoir lire et écrire des textes qui sont associés à ces disciplines.
    • Au fur et à mesure, il développera la capacité de comprendre l’information contenue dans des textes scolaires ou autres et d’y réagir.
  • Découvrir les caractéristiques de l’école et de la société québécoise
    • L’intégration de l’élève à son nouveau milieu se réalise grâce à sa connaissance de la langue et à sa capacité à l’utiliser. L’élève doit se familiariser avec les différents aspects de la vie scolaire québécoise. Il doit s’initier à d’autres façons d’apprendre et de travailler en classe.
    • Afin d’aider l’élève à comprendre sa société d’accueil, il fera des apprentissages liés à l’histoire du Québec, à sa situation géographique, à son identité francophone et à ses valeurs démocratiques. Il sera en mesure d’établir les différences et les similitudes entre le Québec et son pays d’origine, ce qui facilitera son adaptation.

La durée du soutien diffère également selon les caractéristiques des élèves : leurs acquis scolaires, leur âge, leur maturité, leur degré d’appropriation des façons de faire de l’école québécoise, etc. Tout comme pour la nature du service à offrir, il revient aux milieux concernés de déterminer la durée de ce service.

Après son séjour à l’accueil, l’élève est intégré en classe ordinaire à son école de quartier. Le moment de l’intégration et le classement sont décidés lors d’une rencontre à laquelle participent généralement l’équipe-école. Les critères de passage et de classement peuvent être à plusieurs niveaux, soit : le potentiel de réussite de l’élève, ses progrès accomplis en français, son niveau en mathématiques, la durée de son séjour à l’accueil, sa motivation et son âge au 30 septembre de la prochaine année scolaire.

Entrée à l’école

Lors de l’entrée à l’école, les parents sont invités à rencontrer la direction et l’enseignant. Il s’agit d’un moment important, puisque c’est à cette occasion que toutes les informations nécessaires à l’entrée en classe sont transmises. Les parents qui comprennent peu le français sont invités à se faire accompagner d’un traducteur.

Lorsque l’enfant rencontre certaines difficultés

Si votre enfant présente certaines difficultés sur le plan des apprentissages ou de son comportement, l’école pourrait vous demander de collaborer à une démarche d’intervention qui vise à répondre à ses besoins et à l’aider à réussir son année scolaire.

Un plan d’intervention est élaboré par le personnel de l’école en collaboration avec les parents. Ce plan doit contenir certains renseignements comme une description des capacités et des besoins de l’enfant, les objectifs à poursuivre ainsi que les services d’appui et les moyens retenus pour atteindre les objectifs visés. Une révision du plan et des ajustements peut être faite à la fin de chacune des étapes de l’année scolaire.

Pour en savoir plus sur le sujet, vous pouvez consulter le document Le plan d’intervention… au service de la réussite de l’élève.

Vous pouvez également consulter cette partie de l’Espace parents pour les élèves à besoins particuliers.

Pour se voir reconnaître ses acquis

Au Québec, le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion met à la disposition des personnes qui ont étudié à l’étranger un service qui leur permet de faire établir l’équivalence de leurs diplômes ou de leurs études.

Pour ce faire, veuillez communiquer aux numéros suivants :
Pour information: 514 864-9191
Télécopieur: 514 873-8701
Courriel: equivalences@micc.gouv.qc.ca