La prévention de l’abandon scolaire

//La prévention de l’abandon scolaire
La prévention de l’abandon scolaire 2018-04-09T13:45:06+00:00

Être présent à l’école favorise la réussite de votre enfant!

Vous n’êtes pas seul face à la réussite et à la persévérance scolaires de votre enfant, parce que c’est une histoire de complicité… entre le jeune, ses parents, les adultes qui l’entourent, son enseignant, le personnel de l’école et la communauté.

Source : Campagne du CRÉVALE Lanaudière

  • Encourager votre enfant à persévérer et le féliciter;
  • Encadrer la démarche des travaux à la maison en établissant un horaire régulier;
  • Communiquer avec son enseignant en cas de difficulté.

Cette vidéo s’adresse aux parents de jeunes décrocheurs. Elle vise à les déculpabiliser de cette situation. Le décrochage scolaire peut toucher toute les familles, et des professionnels sont là pour les aider, les épauler et les accompagner. Cette situation peut évoluer à la faveur de rencontre positive et motivante pour le jeune.

Visionner la vidéo

  • Vérifier le contenu, la propreté des travaux scolaires et renseignez-vous sur les échéances de ces derniers;
  • Vérifier que votre ado inscrive ses examens et ses travaux à remettre, dans son agenda;
  • Inciter votre ado à bien déjeuner avant de quitter la maison. Le petit-déjeuner et une collation favorisent la concentration;
  • Rappeler à votre ado qu’étudier avec un baladeur ou devant la télévision nuit à sa concentration et à sa mémorisation;
  • Un étudiant au secondaire peut travailler entre 10 et 15 heures par semaine; dépasser ce nombre d’heures peut compromettre sa réussite scolaire;
  • Un ado devrait dormir de huit à dix heures par nuit.
  • La présence d’efforts soutenus;
  • Le désir d’apprendre;
  • La conscience de l’importance de la réussite scolaire pour l’avenir;
  • Le sens de l’organisation;
  • L’autonomie;
  • La motivation.

Source : Selon les études effectuées par Mme Pierrette Bouchard, professeure-chercheuse à l’Université Laval

Comme vous le savez, les parents jouent un rôle clé dans le soutien quotidien de leur enfant.

Le plus important se joue dans la relation qu’on établit chaque jour avec son enfant :

  • S’informer de ce qu’il vit à l’école;
  • S’intéresser à ses projets et à ses amis;
  • Souligner ses qualités;
  • Prendre le temps d’avoir du plaisir ensemble;
  • L’encourager à prendre des décisions et des responsabilités;
  • Le féliciter…

Des marques d’affection toutes simples! Chaque jour, les parents aident leur enfant à bâtir sa confiance. L’opinion que les jeunes ont de leurs capacités influence souvent leur réussite à l’école.

Source : CRÉPAS

Le dépliant produit la FCPQ (Fédération des comités de parents du Québec), contient des moyens simples et concrets, issus des recherches du CTREQ, pour aider votre enfant à développer son plein potentiel de réussite.

Les aider, c’est plus simple qu’on pense

  • Encourager la lecture;
  • Valoriser le goût de l’effort;
  • Entretenez une bonne communication;
  • Propagez une vision positive de l’école;
  • Offrez un encadrement qui favorise l’autonomie;
  • Faites des projets d’avenir.

Accéder au dépliant : Leur réussite, c’est aussi la nôtre!

Le parent joue un rôle prépondérant dans la persévérance scolaire de son jeune lorsqu’il est au secondaire. Il doit notamment :

  • continuer à manifester de l’intérêt pour les apprentissages du jeune;
  • l’encourager, surtout en cas de difficultés dans les apprentissages ou dans les relations sociales avec les amis ou les enseignants;
  • ne pas hésiter à le féliciter pour ses succès et pour ses améliorations;
  • s’assurer qu’il ne s’absente pas de ses cours;
  • l’encourager à participer à des activités parascolaires;
  • maintenir un dialogue ouvert avec lui, ne pas hésiter à parler de ses projets, de l’école, de ses relations sociales, de sexualité et de drogue;
  • l’aider à mieux se connaître et à se définir un projet d’avenir, l’interpeller sur ses ambitions, ses forces et ses faiblesses et le guider dans son choix de carrière;
  • contribuer à l’éclosion de ses passions et le soutenir dans sa quête d’autonomie, de nouveautés et de dépassement;
  • le responsabiliser quant à ses choix et à son avenir;
  • l’aider à concilier ses études et le travail s’il occupe un emploi, notamment en s’assurant que le nombre d’heures de travail ne nuise pas aux études;
  • continuer à collaborer avec les enseignants et à participer à la vie de l’école;
  • valoriser l’éducation et la formation, car l’obtention d’un diplôme qui qualifie pour le marché du travail devient de plus en plus nécessaire.

Source : CRÉPAS