La réussite scolaire : seulement les notes?

//La réussite scolaire : seulement les notes?
La réussite scolaire : seulement les notes? 2018-03-20T17:38:48+00:00

Lorsqu’il est question de réussite scolaire, les résultats scolaires sont souvent la première chose à laquelle nous faisons référence. Toutefois, est-ce seulement les notes? Un jeune qui a tout le potentiel pour réussir ses cours pourrait-îl être à risque de décrocher? Qu’en est-il de ses relations interpersonnelles? Des transitions et changements qu’il vit?

En élargissant sa vision de la réussite scolaire, un enfant pourrait être considéré comme « réussissant » à l’école quand :

  • Il développe une attitude positive envers l’école et les apprentissages;
  • Il tisse des liens sociaux positifs avec les enseignants et les camarades de classe;
  • Il vit des émotions positives et rassurantes plutôt que de l’anxiété ou de la solitude;
  • Il participe à la classe et fait preuve d’un engagement positif;
  • Il progresse et a de bons résultats scolaires.

Cette vision de la réussite scolaire élagie est tirée des recherches de Mme Nadia Desbiens, chercheure à l’Université de Montréal.

Ces facteurs de protection sont établis grâce aux recherches de Mme Desbiens et se retrouvent dans les pages 8 à 10 du diaporama précédent :

  • Estime de soi positive;
  • Stratégies de résolution de problèmes efficaces;
  • Soutien émotif des parents lors de périodes de stress;
  • Soutien scolaire;
  • Entretenir de bonnes relations avec les enseignants;
  • Sentiment d’appartenance.
  • Vision négative de l’école conjuguée aux difficultés scolaires;
  • Stratégies d’adaptation inefficaces;
  • Relations difficiles avec les autres;
  • Faible estime de soi;
  • Détresse psychologique (victimisation, rejet);
  • Troubles du comportement extériorisés (agression, refus de l’encadrement) et intériorisés (anxiété, retrait, dépendance);
  • Motivation insuffisante et manque d’engagement.

Facteurs familiaux

  • Faible sentiment de compétence parentale au regard de l’encadrement;
  • Désengagement parental;
  • Manque d’organisation familiale : activités et responsabilités;
  • Manque de soutien scolaire;
  • Climat familial difficile;
  • Style parental autoritaire ou permissif;
  • Statut socioéconomique défavorisé.

Facteurs scolaires

  • Faible contact personnel avec l’enseignant/attitudes négatives de l’enseignant envers l’élève;
  • Trop grand contrôle de l’enseignant : effet négatif sur l’attention, émergence de troubles oppositionnels et de comportements;
  • Absence de correspondance entre les stratégies et les modèles d’intervention pédagogiques d’un ordre d’enseignement à un autre;
  • Discontinuité entre le primaire et le secondaire en ce qui a trait aux matières;
  • Différence de structure entre le primaire et le secondaire.

Petit à petit, une combinaison de ces facteurs internes et externes peuvent engendrer un décrochage scolaire chez un jeune.