Information sur la formation collégiale

///Information sur la formation collégiale
Information sur la formation collégiale 2018-09-24T07:57:32+00:00

Le collégial est un ordre d’enseignement qui se situe entre l’éducation obligatoire, constituée du primaire et du secondaire, et les études universitaires. Dans le système scolaire québécois, le collège est le premier lieu de formation non obligatoire et les choix de formation y sont personnels.

Qu’est-ce que le collégial?

DEC signifie diplôme d’études collégiales

Pour obtenir un DEC, un étudiant doit avoir atteint les objectifs de la formation générale en réussissant tous les cours suivants :

  • 4 cours en langue et littérature (9 1/3 unités)
  • 3 cours en philosophie (6 1/3 unités)
  • 2 cours en langue seconde (4 unités)
  • 3 cours en éducation physique (3 unités)
  • 2 cours complémentaires (4 unités)

Avoir atteint les objectifs de la formation spécifique en réussissant l’ensemble des cours suivants :

  • Les cours du programme préuniversitaire (de 28 à 32 unités) ou
  • Les cours du programme technique (de 45 à 65 unités)
  • Avoir réussi l’épreuve uniforme ministérielle en langue et littérature
  • Avoir réussi l’épreuve synthèse locale propre à chaque programme

Pour une préparation à l’université

Au collégial, la formation préuniversitaire a pour objectif de fournir à l’étudiant les connaissances et les habiletés nécessaires à la poursuite d’études de premier cycle à l’université. Dans le cadre de son parcours collégial, l’étudiant apprend également à être autonome, à faire preuve d’une maturité et d’une ouverture sur le monde qui lui seront utiles quel que soit le programme universitaire choisi.

Neuf programmes d’études préuniversitaires conduisent au diplôme d’études collégiales (DEC)

Programmes d’études préuniversitaires – Cheminements du baccalauréat international

Programmes d’études préuniversitaires – Autochtones

Quatre programmes d’études préuniversitaires, adaptés aux langues et aux cultures autochtones, conduisent au DEC.

Consultez leur description ainsi que la liste des établissements autorisés à les offrir.

Pour obtenir les qualifications indispensables au marché du travail

Les jeunes qui font le choix de la formation technique au collégial acquièrent des connaissances pratiques de haut niveau dans un domaine particulier. Grâce à cette formation reconnue sur le marché du travail, ils ont d’excellentes chances de décrocher un emploi motivant en tant que technologues ou techniciens.

La formation technique, c’est…

  • un choix d’avenir pour les étudiants et le bagage requis pour une main-d’œuvre qualifiée en entreprise.
  • une porte d’entrée pour l’université et l’accès à des programmes DEC-BAC.
  • Plus de 110 programmes de formation technique sont offerts, répartis dans 20 grands secteurs :

Pour savoir où se donne un programme de formation précis, visiter le site de l’Inforoute de la formation professionnelle et technique.

Selon le ministère de l’Éducation

Est admissible à un programme d’études conduisant au diplôme d’études collégiales, le titulaire du diplôme d’études secondaires qui satisfait, le cas échéant, aux conditions particulières d’admission établies par le ministre.

  • Langue d’enseignement de la 5e secondaire
  • Langue seconde de la 5e secondaire
  • Mathématique de la 4e secondaire
  • Science et technologie ou applications technologiques et scientifiques de la 4e secondaire
  • Histoire et éducation à la citoyenneté de la 4e secondaire

ATTENTION

Ces conditions font référence à des programmes d’études collégiales sans exigences additionnelles. Il faut se référer au document suivant : Conditions d’admission aux programmes d’études conduisant au diplôme d’études collégiales du ministère de l’Éducation pour les programmes ayant des conditions d’admission supplémentaires (comme les mathématiques et les sciences).

Également, il est important de noter que certains programmes contingentés effectuent une sélection supplémentaire comportant des auditions, des tests ou des entrevues.

Mise à niveau

À noter que le ministre peut rendre obligatoires des activités de mise à niveau lorsque le titulaire du diplôme d’études secondaires n’a pas accumulé le nombre d’unités alloué par le Régime pédagogique de l’éducation préscolaire, de l’enseignement primaire et de l’enseignement secondaire ou par le Régime pédagogique de la formation générale des adultes.

Au cours du processus d’admission, les établissements d’enseignement se réservent le droit de fixer un contingentement local pour n’importe quel programme et d’appliquer des critères de sélection si nécessaire.

Cette sélection peut comporter des auditions, des tests ou des entrevues.

Cégeps publics et collèges privés

C’est simple, pour les institutions publiques, il suffit de présenter une demande au Service régional d’admission du Montréal métropolitain (SRAM), au Service régional d’admission au collégial de Québec (SRACQ) ou au Service régional de l’admission des cégeps du Saguenay-Lac-Saint-Jean (SRASL), selon la région où se trouve le cégep désiré.

Pour faire une inscription dans un collège privé, il faut visiter le site Internet du collège souhaité. Il est possible de consulter la liste des collèges membres sur le site de l’Association des collèges privés du Québec.

Le 1er mars

C’est la date limite pour produire une demande d’admission. Une seule demande est acceptée par service régional d’admission. Pour ce qui est des institutions collégiales privées, l’élève peut faire plusieurs demandes. La date limite pour le premier tour des admissions est le 1er mars de chaque année, et viennent ensuite les 2e et 3e tours en avril et en mai pour les élèves qui auraient eu des refus au premier tour.

Liste des institutions publiques et privées

Le cheminement Tremplin DEC a pour but de donner à l’élève une formation lui permettant d’intégrer ou de compléter un programme d’études conduisant au diplôme d’études collégiales (DEC). Ce cheminement remplace l’ancien programme Accueil et intégration.

Les conditions d’admission au cheminement Tremplin DEC sont les mêmes que celles pour l’admission à un programme d’études conduisant au DEC.

Qu’arrive-t-il après le Tremplin DEC?

L’étudiant peut…

  • poursuivre ses études dans un programme préuniversitaire ou technique.
  • poursuivre ses études vers le secteur professionnel (DEP).
  • intégrer provisoirement le marché du travail.
  • participer à un projet de voyage.
  • etc.

L’attestation d’études collégiales (AEC) est la sanction attestant la réussite d’un programme à durée variable élaboré par le collège, aussi appelé « programme d’établissement ». Les programmes d’établissement visent à répondre rapidement aux besoins régionaux de formation technique sur mesure.

Les conditions d’admission ne sont pas les mêmes que celles du diplôme d’études collégiales. Les élèves qui terminent leurs études secondaires ne sont généralement pas admissibles. Pour connaître les conditions d’admission, il faut vous référer à l’établissement où se donne le programme désiré.

Faire une recherche des AEC au Québec

La formule DEC-BAC résulte d’une entente entre une université et un cégep. L’université reconnaît des acquis du programme du collégial pour l’équivalent d’une année d’études universitaires et dans certains cas d’une année d’études collégiales. Cela permet d’obtenir, généralement en quatre ou cinq années d’études, une double diplomation.

Voir la liste des programmes offerts selon la formule DEC-BAC

L’alternance travail-études (ATE) est une formule éducative adoptée par l’établissement scolaire en vue de donner aux élèves inscrits en formation professionnelle ou technique l’occasion de réaliser au moins deux stages en milieu de travail (représentant un minimum de 20 % des heures du programme de formation) dans le cadre de leur programme d’études.

Au collégial

  • Les stages en entreprise sont majoritairement de longue durée (de 8 à 16 semaines consécutives).
  • Les stages s’ajoutent aux heures du programme d’études, ce qui a pour effet de prolonger la durée de celui-ci.
  • L’entreprise a l’obligation de rémunérer le stagiaire au moins au taux du salaire minimum en vigueur, puisque les heures de stage sont ajoutées à celles du programme d’études.

Les modèles peuvent toutefois varier selon les établissements scolaires et les programmes d’études.

Grâce à la concertation qu’elle exige entre le milieu du travail et l’établissement d’enseignement, l’ATE permet à l’élève d’acquérir ou de perfectionner les compétences nécessaires à l’exercice de la profession ou du métier qu’il ou elle a choisi.

Visiter la page de l’Inforoute de la formation professionnelle et technique à cet effet

  • La cote R est en fait la CRC, c’est-à-dire la cote de rendement au collégial.
  • Les études collégiales doivent être prises au sérieux dès la première session, car le dossier scolaire sera évalué selon cette « cote R ». Cette méthode d’évaluation est utilisée par la majorité des universités québécoises afin de gérer l’admission dans certains programmes (ex. : médecine, pharmacie, nutrition, etc.).

La « cote » R expliquée

Selon la politique d’accès à l’information établie par le Comité de gestion des bulletins d’études collégiales (CGBEC), où siègent des représentants des collèges, des universités et du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, l’étudiant qui désire obtenir sa CRC doit s’adresser à son collège ou à l’université où il a déposé une demande officielle d’admission.

Par ailleurs, pour obtenir toute information générale relative à l’utilisation de la CRC dans le cadre du processus d’admission, l’étudiant doit s’adresser à l’établissement universitaire où il a déposé ou l’intention de déposer une demande d’admission.

Source : Bureau de coopération interuniversitaire

Lien intéressant de l’ACOC

L’Association des conseiller d’orientation du collégial met à la disposition du public une page très pertinente sur les études collégiales.
Visiter la page

Inspiré du site du ministère de l’Éducation.