Démystifier la formation professionnelle

///Démystifier la formation professionnelle
Démystifier la formation professionnelle 2018-05-31T08:02:13+00:00

Dans le monde scolaire, il y a des mythes qui perdurent plus longtemps que d’autres, surtout en ce qui a trait à la formation professionnelle. Ces mythes influencent les parents et incidemment leur jeune quand vient le temps du choix de carrière. En voici quelques-uns.

Le parcours secondaire-collégial-universitaire ne convient pas à tous les individus. Il y a plusieurs façons de se développer et de vivre sa passion. Le chemin traditionnel n’est plus la seule option! Le diplôme obtenu en formation professionnelle n’est pas une limite, mais plutôt une porte d’entrée sur le marché du travail. Des passerelles entre la formation professionnelle et la formation collégiale permettent de poursuivre une formation au gré de ses besoins et ses ambitions, et ce, même jusqu’à l’université.

Faux

Il existe près de 150 programmes d’études professionnelles permettant d’acquérir des compétences spécialisées dans un métier. La durée des études menant à un DEP varie généralement entre 750 et 1 800 heures, celle à une ASP de 450 heures.

Faux

En formation professionnelle, le ratio hommes/femmes tourne généralement autour de 55 hommes pour 45 femmes*.  Il existe des programmes où les femmes sont minoritaires. Lorsqu’elles comptent pour moins de 30 % des effectifs, on considère alors qu’elles se dirigent vers un métier non traditionnel. Mais l’inverse existe aussi, des hommes qui choisissent des métiers traditionnellement féminins.

*MEESR, SIS, Portail informationnel, Système Charlemagne, données au 2015-08-06, traitement Direction de l’Adéquation Formation-Emploi

Faux

Les élèves de la FP doivent faire appel à leurs habiletés intellectuelles, comme pour n’importe quel apprentissage. La différence, c’est que les notions à acquérir sont plus concrètes et axées sur le métier. La FP peut aussi mener à un emploi dans le secteur des hautes technologies. Près d’un salarié sur quatre qui y travaille possède un DEP.

De plus, les programmes de formation professionnelle exigent des aptitudes particulières à l’apprentissage telles : sens de l’organisation, précision, esprit d’analyse, logique, et non pas seulement des habiletés manuelles. La maîtrise de plusieurs matières scolaires y est essentielle, que ce soit les mathématiques, le français ou l’anglais.

Faux

Bien des diplômés débutent sur le marché du travail avec des salaires fort appréciables. Certains autres deviennent cadres ou gravissent les échelons dans de grandes entreprises et voient leur conditions de travail se bonifier au fil des années.

Ne pas choisir la formation professionnelle en raison du salaire est une erreur. Visitez le site de l’IMT en ligne pour des détails sur les métiers, les salaire et les perspectives d’emploi.

Bien au contraire!

Généralement, pour être admis au cégep, les titulaires d’un DEP doivent aussi compléter certains cours préalables de 4e et/ou 5e secondaire. Toutefois, il existe des passerelles DEP-DEC qui facilitent le passage de certains programmes professionnels à un programme technique du collégial. De plus, le cégep peut reconnaître plusieurs cours suivis au professionnel si la FP est en continuité avec le programme d’études collégiales choisi.

Faux!

La majorité des employeurs jugent que leurs recrues diplômées de la formation professionnelle sont compétentes.

Faux

La spécialité que donne un DEP offre plus d’emprise sur le marché du travail. En tant que travailleur spécialisé, le diplômé ne peut être remplacé par n’importe qui. L’employeur qui souhaite embaucher un travailleur spécialisé, préfèrera-t-il celui qui a un DES ou un DEP? Bien entendu, l’employeur choisira un diplômé de la formation professionnelle.

Inspiré d’un document produit par Éric Boisvert, c.o., Commission scolaire de St-Hyacinthe
ET
Brochure Je choisis la formation professionnelle présentée par la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles.