Surveillance de la pratique

Chaque ordre professionnel est régi par le Code des professions et a pour mission d’assurer la protection du public.

Pour ce faire, il doit notamment contrôler l’exercice de la profession de ses membres. Conformément au Code des professions, partant du principe que les membres d’un ordre sont plus qualifiés que des tiers ou le public pour évaluer la pratique d’autres membres, ce programme de surveillance est donc assuré par des pairs.

Le comité d’inspection professionnelle

De gauche à droite, les conseillers d’orientation : Nicolas Lecours, Mathilde Lapie, Martine Viallet, Lyne Beaudoin, Monique St-Amand et Geneviève Brisebois.

C’est le comité d’inspection professionnelle (CIP), un comité statutaire, qui surveille l’exercice de la profession. Le comité est formé de cinq conseillers d’orientation (c.o.) nommés par le Conseil d’administration parmi les c.o. de l’Ordre. Il est appuyé par un coordonnateur à l’inspection, six inspecteurs et une adjointe. Le comité se réunit à huit reprises au cours d’une année.

Mandat

Surveiller l’exercice de la profession et procéder à des inspections particulières sur la compétence professionnelle des c.o.

Fonctions

  • Recommander annuellement au CA de l’Ordre l’adoption d’un programme de surveillance générale de la profession.
  • Procéder à la vérification de divers éléments relatifs à l’exercice de la profession, plus particulièrement les dossiers, les appareils, l’équipement ou les logiciels relatifs à cet exercice, notamment le matériel psychométrique.
  • Faire une inspection sur la compétence professionnelle de tout conseiller d’orientation de l’Ordre, à la demande du CA ou de sa propre initiative.

Programme de surveillance générale

Pour plus d’information, consultez le Programme de surveillance de la pratique professionnelle des conseillers et conseillères d’orientation 2019-2020.