Candidats ayant étudié à l’extérieur du Québec

Vous avez étudié à l'extérieur du Québec, qu'en est-il de vos diplômes ?

SITUATION A : Candidat ayant étudié au Canada, mais à l’extérieur du Québec

  • 1ère étape : S’assurer de répondre aux exigences au niveau des crédits universitaires exigés (voir informations ci-dessous).
  • 2e étape : Procéder à la demande d’admission par équivalence (voir l’onglet « procédure d’une demande d’admission par équivalence »).

 

SITUATION B : Candidat ayant étudié à l’extérieur du Canada

DANS TOUS LES CAS

  • Dans tous les cas, la formation de ces candidats devra équivaloir à un minimum de 135 crédits ou 6075 heures de formation, dont 45 crédits ou 1575 heures dans un programme universitaire de deuxième cycle. Un crédit représente 45 heures de formation ou d’activités d’apprentissage planifiées sous forme de présence dans une salle de cours, dans un laboratoire, dans un atelier, dans le cadre d’un stage ou sous forme de travail personnel.
  • De plus, 96 crédits (ou 4320 heures) sont spécifiquement exigés. Le tableau de répartition des crédits vous permettra de faire une analyse préliminaire de votre dossier.
  • Les candidats doivent aussi posséder une connaissance appropriée de la langue française.

Si vous ne répondez pas aux exigences au niveau des crédits demandés :

Sachez qu’il demeure possible de travailler au Québec dans d’autres titres d’emploi n’exigeant pas l’adhésion à l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec, que ce soit à titre de :

  • Conseiller en emploi ;
  • Conseiller en information scolaire et professionnelle ;
  • Conseiller en main-d’œuvre ;
  • Conseiller en formation.

RESSOURCES

  • Qualification Québec : site Web qui réunit toute l’information concernant la reconnaissance des acquis et des compétences en un seul endroit. Il a pour objectif de guider les utilisateurs vers les ressources et services les plus pertinents pour faire reconnaître, en tout ou en partie, leur formation et leurs compétences, quel que soit le lieu où elles ont été acquises. Plus de 500 descriptions de métiers et professions (basées sur la Classification nationale des professions [CNP]) y sont disponibles, en français et en anglais. Vous y retrouvez aussi une quantité importante d’informations utiles, notamment sur le marché du travail et le système scolaire québécois, mais aussi sur les différentes régions du Québec.
  • ACEM – Microcrédit pour les professionnels formés à l’étranger : Grâce au programme de prêts pour la reconnaissance des compétences étrangères offert par l’Association communautaire d’emprunt de Montréal (ACEM), les professionnels formés à l’étranger peuvent obtenir du financement jusqu’à 10 000 $ pour pouvoir accélérer la reconnaissance de leurs compétences et travailler dans leur domaine au Québec.