Trouver un c.o. - Expertises et services offerts

Expertises et services des conseillers et conseillères d’orientation

Conseiller d’orientation (c.o.), un titre professionnel réservé par le Code des professions

Le c.o. est un professionnel de la relation d’aide, de l’orientation et du développement de carrière qui pratique dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines* (DSMRH).

Champ d’exercice**

Évaluer le fonctionnement psychologique, les ressources personnelles et les conditions du milieu, intervenir sur l’identité ainsi que développer et maintenir des stratégies actives d’adaptation dans le but de permettre des choix personnels et professionnels tout au long de la vie, de rétablir l’autonomie socioprofessionnelle et de réaliser des projets de carrière chez l’être humain en interaction avec son environnement.

Formation***

Pour obtenir un permis d’exercice de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec (OCCOQ) et porter le titre de c.o., il est nécessaire d’obtenir un diplôme de maîtrise universitaire en orientation

À cet effet, quatre programmes reconnus par l’OCCOQ sont offerts au Québec dans les universités suivantes : 

Ces programmes portent notamment sur le counseling, les théories de la personnalité, la psychopathologie, l’identité, le développement personnel et vocationnel, l’évaluation psychométrique, incluant le retard mental, et la connaissance du milieu scolaire et du marché du travail.

L’essentiel de la pratique**

La pratique du c.o. consiste à outiller la personne afin qu’elle puisse développer et affirmer son autonomie professionnelle. Ses interventions visent le développement de la personne en portant une attention particulière à la dimension professionnelle. La clientèle du conseiller d’orientation peut également être constituée de groupes ou d’organisations.

Une finalité particulière**

La finalité de la pratique du conseiller d’orientation reflète la multiplicité des problèmes éprouvés par sa clientèle. La pratique contemporaine implique des interventions qui peuvent survenir tout au long de la vie d’une personne afin de permettre à cette dernière de faire des choix personnels autant que professionnels et de rétablir son autonomie professionnelle.

* Les professionnels du DSMRH sont les suivants : conseillers d’orientation, travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux, ergothérapeutes, psychoéducateurs, sexologues, criminologues, psychologues, orthophonistes et audiologistes, infirmières et médecins.

** OFFICE DES PROFESSIONS DU QUÉBEC. 2021. Guide explicatif : Loi modifiant le Code des professions et d’autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines. Québec, OPQ.

*** OFFICE DES PROFESSIONS DU QUÉBEC. 2014. Règlement sur les normes d’équivalence pour la délivrance d’un permis de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec. OPQ, Québec.

Pourquoi consulter un c.o. ?

En tant que professionnels de la relation d’aide, de l’orientation et du développement de carrière, les c.o. accompagnent les personnes de tous âges, quels que soient leur niveau de scolarité et leurs expériences professionnelles ou personnelles. Grâce à leurs compétences en évaluation, en intervention et en rôle-conseil, ils sont en mesure d’adapter leurs services afin de répondre à une diversité de besoins d’orientation.

  • Choix scolaires et professionnels (cours et programmes d’études, métiers et professions, stages, formation continue, etc.)

  • Insertion et réinsertion socioprofessionnelle (objectif d’emploi, recherche d’emploi, adaptation en emploi, etc.)

  • Réorientation et transitions de carrière (gestion de carrière, changement significatif de domaine professionnel, crises et transitions de vie, perte d’emploi, préparation et adaptation à la retraite, etc.)

  • Adaptation et réadaptation au travail ou aux études (handicaps, troubles mentaux ou neuropsychologiques, difficultés d’apprentissage ou d’adaptation, problèmes de motivation, deuils, etc.)

  • Développement de carrière et gestion de talents (besoins spécifiques aux organisations et employeurs)

  • Relation d’aide et intervention psychosociale (gestion des émotions, développement de stratégies d’adaptation, mobilisation des ressources, deuils, risque suicidaire, etc.)

  • Reconnaissance des acquis et des compétences (bilan de compétences, reconnaissance officielle en fonction d’un programme d’études, d’une norme professionnelle ou d’un référentiel de compétences, etc.)

Activités professionnelles en santé mentale

Les c.o. sont des professionnels à part entière du domaine de la santé mentale et des relations humaines (DSMRH). En effet, cette dénomination est utilisée depuis l’adoption, en 2009, de la Loi modifiant le Code des professions et d’autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines (connue sous le nom de projet de loi no 21). Grâce à cette loi, des activités professionnelles à haut risque de préjudice pour les personnes vulnérables sont réservées aux professionnels du DSMRH, et des précisions ont été apportées concernant leurs interventions (ex. : titre réservé et balises pour l’exercice de la psychothérapie, définitions des champs d’exercice, activités réservées et non réservées [partagées], etc.).

Activités réservées aux c.o.

Activités en relation d’aide et en intervention psychosociale (non réservées)

Ces activités peuvent être exercées par tous les professionnels du domaine de la santé mentale et des relations humaines (DSMRH) : conseillers d’orientation, travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux, ergothérapeutes, psychoéducateurs, sexologues, criminologues, psychologues, orthophonistes et audiologistes, infirmières, médecins.

L’intervention psychosociale consiste en un accompagnement, plus précisément une relation d’aide, ayant pour but de soutenir la personne dans la gestion de ses émotions, le développement de ses stratégies d’adaptation et la mobilisation de ses ressources. Ci-dessous, vous trouvez quelques exemples d’activités qui relèvent de l’intervention psychosociale chez les c.o.

  • Évaluer la situation, les besoins, le niveau d’urgence (incluant l’urgence suicidaire) et les facteurs de vulnérabilité de la personne.

  • Élaborer une intervention structurée : information, conseils professionnels, gestion des émotions, stratégies d’adaptation, accompagnement dans la prise de décisions et les transitions, suivi psychologique, accompagnement dans le processus de deuil, etc.

  • Intervenir en psychothérapie (pour les détenteurs du permis de l’Ordre des psychologues du Québec).

  • Orienter, au besoin, la personne vers les services de santé, les services sociaux et les services communautaires appropriés.

« L’information, la promotion de la santé et la prévention du suicide, de la maladie, des accidents et des problèmes sociaux auprès des individus, des familles et des collectivités font également partie de l’exercice de la profession du membre d’un ordre dans la mesure où elles sont reliées à ses activités professionnelles » (article 39.4 du Code des professions).

Activités professionnelles en développement de carrière et en gestion des talents auprès des organisations

Ces activités sont exercées par les c.o. qui œuvrent dans le secteur Organisationnel, c’est-à-dire auprès de gestionnaires ou d’employeurs de diverses organisations privées, publiques ou à but non lucratif.

  • Gestion de carrière (évaluation du potentiel, bilan de compétences, conception d’outils et de programmes de développement)

  • Dotation (recrutement, sélection, relève)

  • Formation et perfectionnement (développement des compétences liées aux aspirations de carrière des individus et aux besoins de l’entreprise)

  • Transition de carrière (réaffectation professionnelle après une mise à pied, transition entre deux rôles professionnels ou préparation à la retraite, legs professionnels, mentorat)

  • Programme d’aide aux employés (insatisfaction au travail, stress, épuisement professionnel)

Pratiques spécialisées

Les trois activités suivantes peuvent être exercées par les c.o. qui possèdent le permis, l’attestation de formation ou l’accréditation exigés par le législateur du Québec.

  • Psychothérapie

  • Évaluation des troubles mentaux

  • Médiation familiale

Profil des compétences générales des c.o.

Le Profil des compétences générales des conseillers d'orientation est le document qui énonce les compétences qui constituent la pierre d'assise de la pratique professionnelle de l'orientation. Ce sont des actions, observables et concrètes, attendues des c.o. et qui supposent la maîtrise de connaissances et d’habiletés, de même que la présence d’attitudes susceptibles de qualifier ces actions et responsabilités. Ces connaissances, habiletés et attitudes sont acquises et développées dans le cadre d’activités de formation, initiale et continue, de même que par la réflexion sur ses expériences.

Les six compétences générales

  1. Évaluer la situation de manière rigoureuse

  2. Concevoir l’intervention en orientation

  3. Intervenir directement

  4. Exercer un rôle-conseil auprès d’autres acteurs

  5. Évaluer les impacts des interventions en orientation

  6. Gérer sa pratique de manière à en assurer la rigueur et la pertinence, conformément aux normes en vigueur

Les problématiques en orientation sont multiples et s’étendent sur un continuum spatio-temporel ; elles concernent tour à tour l’individu, le groupe et l’organisation, rendent compte des différentes étapes et transitions de la vie et s’actualisent dans divers lieux. L’exercice de l’orientation peut se définir comme l’intervention sur la dynamique individu-formation-travail tout au long de la vie, en tenant compte des dimensions individuelles, psychosociales et environnementales.

Autres activités des c.o.

Certains membres de l’OCCOQ exercent des activités professionnelles qui s’adressent à d’autres clientèles (ex. : étudiants en orientation, autres membres de l’OCCOQ, intervenants en développement de carrière, etc.) ou dont la nature est différente des activités listées précédemment.

  • Supervision

  • Enseignement

  • Recherche

  • Action communautaire

  • Développement et gestion de programmes