Devenir membre - Parcours d'admission

Devenir conseiller ou conseillère d’orientation au Québec

Votre décision est prise et vous souhaitez devenir conseiller ou conseillère d’orientation (c.o.) ? Travailler comme c.o., c’est contribuer au mieux-être personnel et professionnel des personnes de tous âges, c’est œuvrer en tant que professionnel de la relation d’aide, de l’orientation et du développement de carrière qui pratique dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines* (DSMRH).

Pour devenir membre de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec (OCCOQ), différents parcours d’admission sont possibles. Chacun de ces parcours correspond à un profil différent et répond à des critères bien précis. Une fois admis, les membres de l’OCCOQ obtiennent un permis d’exercice les autorisant à porter le titre de c.o. au Québec et à y exercer les activités réservées à la profession.

* Les professionnels du DSMRH sont les suivants : conseillers d’orientation, travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux, ergothérapeutes, psychoéducateurs, sexologues, criminologues, psychologues, orthophonistes et audiologistes, infirmières et médecins.

Parcours d’admission automatique

Quatre programmes universitaires de 2e cycle (maîtrise) donnent ouverture automatique au permis d’exercice de l’OCCOQ au Québec (diplômés des programmes en orientation depuis moins de 3 ans). Ces programmes portent notamment sur le counseling (relation d’aide), les théories de la personnalité, la psychopathologie, l’identité, le développement personnel et vocationnel, l’évaluation psychométrique, incluant le retard mental, ainsi que la connaissance du milieu scolaire et du marché du travail. Ils sont offerts dans les universités suivantes :

Autres parcours

Les autres parcours d’admission concernent les diplômés des programmes en orientation depuis plus de 3 ans ainsi que les diplômés de programmes liés à l’orientation et au développement de carrière, et de programmes connexes (au Québec, hors Québec et hors Canada). Ces derniers doivent effectuer une démarche d’admission par équivalence. Le comité d'accès à l'exercice de la profession (CAEP) de l’OCCOQ est responsable de l’évaluation des dossiers d’admission par équivalence.

  • Ce parcours d'admission concerne les diplômés (depuis moins de 3 ans) des quatre programmes universitaires de 2e cycle (maîtrise) en orientation et développement de carrière qui sont offerts au Québec et qui donnent ouverture automatique au permis d’exercice de l’OCCOQ.
  • Ce parcours d'admission concerne les diplômés (depuis plus de 3 ans) des quatre programmes universitaires de 2e cycle (maîtrise) en orientation et développement de carrière qui sont offerts au Québec et qui donnent ouverture automatique au permis d’exercice de l’OCCOQ. Le comité d'accès à l'exercice de la profession (CAEP) de l’Ordre est responsable de l’évaluation de leur dossier de candidature, qui a pour objectif de valider le maintien et la mise à jour de leurs connaissances. Vous n’avez pas soumis une demande d’admission à l’OCCOQ au cours des 3 années suivant l’obtention de votre diplôme ? Assurez-vous de prendre connaissance des informations contenues dans cette page.
  • Vous êtes diplômé d’un programme universitaire connexe à la relation d’aide, à l’orientation et au développement de carrière ? Vous souhaitez déployer vos talents en tant que conseiller ou conseillère d’orientation (c.o.) ? Ce parcours d’admission par équivalence est pour vous ! Après avoir évalué votre dossier de candidature, le comité d’accès à l’exercice de la profession (CAEP) ciblera les compétences que vous devrez acquérir afin de devenir membre et de vous investir dans la profession.
  • Vous avez effectué vos études universitaires dans une autre province canadienne ? Ce parcours permet aux diplômés (hors Québec) de programmes universitaires de 2e cycle (maîtrise) en orientation et développement de carrière, ou de programmes connexes, d’effectuer une démarche d’admission par équivalence, sous l’encadrement du comité d’accès à l’exercice de la profession (CAEP). À noter qu’une connaissance appropriée de la langue française est requise afin d’obtenir votre permis d’exercice de l’OCCOQ.
  • Vous avez été formé dans un autre pays et souhaitez exercer la profession de conseiller ou conseillère d’orientation (c.o.) au Québec ? Ce parcours permet aux diplômés (hors Canada) de programmes universitaires de 2e cycle (maîtrise) en orientation et développement de carrière, ou de programmes connexes, d’effectuer une démarche d’admission par équivalence, sous l’encadrement du comité d’accès à l’exercice de la profession (CAEP). Les cours et stages suivis lors de vos études universitaires, de même que vos activités de formation continue et vos expériences professionnelles, seront évalués au regard du Profil de compétences générales des conseillers d’orientation ainsi que des crédits universitaires de 2e cycles exigés pour l’admission à l’OCCOQ.