Formation et permis d’exercice

Quelles sont les activités réservées aux conseillers d'orientation et leur champ d'exercice ?

1. Formation

La formation en sciences de l’orientation porte notamment sur la psychologie, le développement de la personnalité, de l’identité et des fonctions intellectuelles, cognitives et affectives. Elle porte également sur l’évaluation du fonctionnement psychologique des personnes, la psychométrie, le counseling individuel et groupal, la psychopathologie, les théories du développement vocationnel, de l’apprentissage, etc. Elle inclut au moins un stage pratique de 400 heures.

  • Obtention du permis d’exercice du conseiller d’orientation

Pour obtenir le permis de conseiller d’orientation délivré par l’Ordre, il faut répondre aux exigences prescrites par le Règlement adopté en vertu du Code des professions du Québec, c’est-à-dire avoir complété des études universitaires de deuxième cycle en orientation et counseling, offertes dans les universités suivantes : Université de Sherbrooke, Université Laval, Université du Québec à Montréal et Université McGill.

2. Champ d’exercice, activités réservées, compétences

  • Champ d’exercice

Le champ d’exercice du conseiller d’orientation tel que défini au Code des professions est le suivant :

« Évaluer le fonctionnement psychologique, les ressources personnelles et les conditions du milieu, intervenir sur l’identité ainsi que développer et maintenir de stratégies actives d’adaptation dans le but de permettre des choix personnels et professionnels tout au long de sa vie, de rétablir l’autonomie socioprofessionnelle et de réaliser des projets de carrière chez l’être humain en interaction avec son environnement ».

L’information, la promotion de la santé, la prévention du suicide, de la maladie, des accidents et des problèmes sociaux font aussi partie de l’exercice de la profession.

  • Les quatre activités professionnelles réservées aux conseillers d’orientation

Les trois premières activités professionnelles ci-dessous, qui doivent être liées au champ d’exercice du c.o., sont réservées à tous les conseillers d’orientation en autant que leurs compétences soient à jour :

  1. Évaluer (en orientation) une personne atteinte d’un trouble mental ou neuropsychologique attesté par un diagnostic ou par une évaluation effectuée par un professionnel habilité (à titre d’exemple, mentionnons qu’une personne qui a un trouble d’anxiété diagnostiqué ou encore un trouble du spectre de l’autisme doit être référé à un conseiller d’orientation pour une évaluation en orientation).
  2. Évaluer le retard mental.
  3. Évaluer (en orientation) un élève handicapé ou en difficulté d’adaptation dans le cadre de la détermination d’un plan d’intervention en application de la Loi sur l’instruction publique (LIP).
  4. Évaluer les troubles mentaux sous réserve d’une attestation délivrée par l’Ordre.
  •  Ses compétences

Un document, développé par l’Ordre, énonce les compétences que les c.o. doivent maîtriser pour exercer leur profession dans les règles de l’art.