Politique de développement des compétences

Le développement des compétences fait partie d’une obligation déontologique pour chaque conseiller d’orientation. Voici précisément ce que dit le code de déontologie de l’OCCOQ à ce sujet, dans la section V, article 44.

Le membre doit assurer au public la qualité de ses services professionnels, notamment en :

  1. assurant la mise à jour, le maintien et le développement de sa compétence ;
  2. évaluant la qualité de ses évaluations et de ses interventions ;
  3. favorisant les mesures d’éducation et d’information dans le domaine où il exerce sa profession.

Par ailleurs, l’OCCOQ a mis en place une politique de développement des compétences, à la fois pour répondre à sa mission d’assurer la protection du public, tout comme pour encadrer le développement des compétences de ses membres. Cette protection se traduit entre autres par l’assurance que chaque conseiller d’orientation offre des services de qualité qui reposent sur la mise à jour et le développement de compétences reliées à son champ d’exercice spécifique. Il est attendu d’un professionnel qu’il soit en mesure de juger, en toute autonomie, des situations qu’il rencontre et qu’il agisse de manière efficace, opportune et éthique. Cette exigence professionnelle nécessite l’acquisition continue de connaissances et le développement de savoir-faire qui permettent d’enrichir sa pratique. C’est dans cette optique que l’Ordre émet la présente politique.

Cette politique vient spécifier des attentes minimales[1] en termes de quantité et de types d’activités de développement de compétences; pour autant, elle ne se substitue pas à la responsabilité du conseiller d’orientation d’assurer son développement professionnel au moyen d’autres modalités que celles précisées dans la présente politique.

Le conseiller d’orientation s’assure que les actions entreprises sont en lien avec son champ d’exercice spécifique, ses obligations juridiques et déontologiques et le profil de compétences générales. Le profil des compétences générales des conseillers d’orientation représente ce que tout conseiller ou conseillère d’orientation doit posséder en terme de savoir, savoir être et savoir-faire. Il s’agit d’un outil essentiel pour planifier vos activités annuelles de formation continue.

[1] La Politique de développement des compétences recommande d’effectuer 30 heures de formation à tous les deux ans, ainsi qu’une mise à jour de vos connaissances en éthique et déontologie à tous les 5 ans, à partir du 1er avril 2012. Le nombre d’heures que vous consacrerez à l’éthique et la déontologie pourra être comptabilisé dans les heures de formation recommandée à tous les deux ans pour la période où vous suivrez cette formation en éthique et déontologie.